Jeudi, 19 mars 2020

Elections à Neuchâtel : 5 candidat-es de qualité pour conquérir l'exécutif

Les vert’libéraux s’engagent pour une nouvelle commune avec une vraie vision, dy-namique, au service de toute sa population sur tout son territoire, plus portée à réali-ser ses projets qu’à s’autocélébrer, et qui investit résolument pour un avenir durable.

Pour le chef-lieu, le président cantonal et député Mauro Moruzzi sera en lice, avec la vice-présidente du parti cantonal, Sarah Pearson-Perret, de Neuchâtel, la députée et cheffe du groupe vert’libéral du Conseil général de Peseux, Mireille Tissot-Daguette, ainsi que les conseillers communaux François Gretillat, de Corcelles-Cormondrèche, et Philipp Niedermann de Peseux.

 

Les vert’libéraux partent du principe que les conseillers communaux en poste, en particulier celles et ceux de la ville de Neuchâtel, s’abstiendront d’utiliser individuellement les moyens de communication officiels, financés par les contribuables, pendant toute la campagne et jusqu’au scrutin. Un tout-ménage distribué chaque semaine, tel que le « Vivre la Ville », ne peut pas être utilisé, directement ou indirectement, à des fins promotionnelles par des personnes candidates à leur propre réélection, tandis que les autres candidat-es, notamment celles et ceux des autres communes qui fusionneront, n’y auront pas accès, ou pas de la même façon.

 

Toutes les communications utiles à la population peuvent sans problème être faites au nom du collège : cette mesure de bon sens s’impose afin de garantir que les premières élections de la nouvelle commune se fassent dans une parfaite équité et sans risquer des polémiques qui seraient très mal venues, au moment où la fusion de Corcelles-Cormondrèche, Neuchâtel, Peseux et Valangin se réalise enfin.